L'AVARE de Molière

L'Avare de Molière : Harpagon est riche et très avare. Il veut marier sa fille, qui aime Valère (introduit chez lui comme intendant), à un vieillard, et son fils Cléante à une veuve. Mais ce dernier, amoureux de Mariane (jeune fille sans dot, que Frosine cherche à marier à Harpagon), s'oppose violemment à son père. Harpagon découvre soudain la disparition d'une cassette contenant son trésor, qu'il avait enterrée dans le jardin…

BARBARA d'après TIM la Parade 

Barbara d'après Tim la Parade : "Barbara est en nous, elle circule, et moi je capte". Les chansons de Barbara accompagnent une femme tout au long de sa vie, comme en reflet des mouvements de son âme, à la manière d'un journal intime. Appoline Roy passe d'un âge à l'autre et se métamorphose en complicité avec le public. Théâtre et chansons, rire et émotions. Venu pour ré-entendre les mélodies de Barbara, on redécouvre ses textes. Un spectacle qui ne cesse de surprendre.

L'Amant d'H. Pinter : Richard, homme d’affaires à le City de Londres, part au travail chaque matin, en trouvant toute naturelle l’idée que son épouse depuis 10 ans reçoive son amant pendant son absence. De la même façon, celle-ci baigne dans la certitude que son mari accepte sa liaison et ne va pas la déranger. Rien n’est moins vrai. Dans une langue assez laconique, Harold Pinter s’amuse avec les délices et les affres de la domination.

L’AMANT d’Harold Pinter

Nous étions debout et nous ne le savions pas de Catherine Zambon

Nous étions debout et nous ne le savions pas de Catherine Zambon : une pièce qui montre ce que l’engagement, quelle que soit sa forme, change et bouleverse dans le cœur de ceux qui, souvent par hasard et sans le réaliser, sont amenés à le découvrir. Il s’agit ici d’une lecture par son metteur en scène et pas d’une représentation.

Hamlet de William Shakespeare

Hamlet de William Shakespeare : Le roi du Danemark, père d'Hamlet, a été secrètement assassiné par son frère Claudius, qui devient roi et épouse la veuve de son frère. ... Hamlet, informé par le spectre de son père, doit le venger et simule pour ce faire une folie mise sur le compte de son amour pour Ophélie, fille du chambellan.

La leçon de Ionesco

La leçon de Ionesco : Un vieux professeur reçoit chez lui une bachelière de 18 ans, pleine de zèle, mais bornée, pour lui donner des cours. Le professeur parle de géographie, d’additions, de multiplications, de linguistique, et de bien d’autres sujets. Plus le temps passe, moins l'élève comprend le maître, et plus ce dernier devient agressif. La simple leçon de français et de mathématiques bascule dans l’absurde et se transforme en prise de pouvoir autoritaire…

La cachette de l’humanité, de Marthe Jenssen & Elric Thomas : Chumani et Avanaco sont 2 indiens d’Amérique du Nord, une femme et un homme d’aujourd’hui. Ils vous invitent à leur pow wow, pour évoquer la sagesse des peuples natifs. Tour à tour héros d’un conte initiatique, candidats d’un jeu télévisé, vieille femme sioux ou grand chef Apache, ils nous rappellent que les êtres humains n’ont pas tissé la toile de la vie mais qu’ils ne sont qu’un fil de cette toile.

La cachette de l’humanité, de Marthe Jenssen & Elric Thomas 

La Mouette d'Anton Tchekhov

La Mouette d'Anton Tchekhov : Nina est aimée par Konstantin qui lui a écrit une pièce. Mais, au nom de sa vocation d'actrice, elle s'enfuit avec Trigorine (un écrivain reconnu, amant de la mère de Konstantin), et aura très vite l’impression que sa vie est maudite. Konstantin, lui, cherche vainement à faire reconnaître à sa mère ce qu’il vaut et à retrouver un jour sa bien-aimée.

La nuit des rois, de Shakespeare

La nuit des rois, de Shakespeare : Le duc Orsino est amoureux de la belle et riche comtesse Olivia, qui, en deuil de son père et de son frère, le repousse. Une tempête provoque le naufrage de Viola et de son jumeau Sébastien, qui échouent à deux endroits différents et croient chacun avoir perdu l’autre. Seule, Viola se déguise en homme, et sous le nom de Césario, devient le page d’Orsino. Il la charge de plaider sa cause auprès d’Olivia... qu’elle séduit...

« Vanité tout est vanité » - l'Ecclésiaste,

« Vanité tout est vanité » - l'Ecclésiaste : La sagesse équivaut au chagrin, le savoir à la douleur. Le sage et l'insensé connaissent le même sort dans la mort et l'oubli. L'insécurité causée par la menace constante de la mort et par l'injustice régnant parmi les hommes, l'impossibilité de connaître les plans de Dieu pour le monde, rendent le destin de l'homme fragile et insaisissable. L'Ecclésiaste nous fait entendre l'importance de cette vie comme le seul champ d'activité et de réalisations importantes pour l'homme avant qu'il ne disparaisse du monde.

L'enfer de Jean Luc Jeener

L'enfer de Jean Luc Jeener : deux prêtres et une franc-maçonne s’interrogent sur le point de savoir s’il est opportun de donner l’extrême onction à un ami des deux derniers qui est en train de mourir, ce qui est l’occasion de s’interroger sur le rachat à travers le sacrement, la rédemption… et le poids respectif des arguments intellectuels et de la sensibilité par rapport au sort concret d’une personne habitée par ses contradictions.

Panache ! Les grands rôles masqués d'après TIM la Parade

Panache ! Les grands rôles masqués d'après TIM la Parade : Quel acteur ne rêve pas de dire les grandes tirades du théâtre classique, d’être Phèdre, Cyrano et le Cid tout à la fois ? Et qui n’a pas envie de s’offrir une orgie de ces magnifiques textes, de s’en gorger jusqu’à plus soif ? Pierre Yvon réalise se rêve, avec la démesure qui lui sied, la démesure que seul offre le théâtre masqué. Ne boudez pas votre plaisir !

Ruy Blas… Enfin presque d'après Victor Hugo

Ruy Blas… Enfin presque d'après Victor Hugo : Malgré les difficultés, un comédien décide de monter « Ruy Blas », la pièce conçue par Victor Hugo. Il jouera, car sa vie est sur scène, à jouer à faire semblant, et à raconter toutes sortes d’histoires… Sans décor, sans costumes… sans autres comédiens, car le théâtre permet tout, il suffit pour cela d’y croire ! Une magnifique occasion de réfléchir à ce qui fait le théâtre et un comédien.

Un mois à la campagne, d’Ivan Tourgeniev

Un mois à la campagne, d’Ivan Tourgeniev : la belle, fantasque et riche Natalia s’ennuie entre son époux et son amoureux attitré, le poète Rakitine. Dans ce ballet si bien réglé arrive le nouveau précepteur de son fils, un jeune étudiant, Alekseï Nikolaïevitch Belyaev, sportif, méritant et pauvre. Il séduit à son corps défendant Natalia comme la pauvre mais jeune pupille qu’elle a prise sous sa protection. Un mois de tensions cachées, de découvertes sensuelles, de combats intérieurs... de passion russe.

Vipère au poing, d'après Hervé Bazin

Vipère au poing, d'après Hervé Bazin : Jean, dit Brasse-Bouillon, mène avec ses frères une guerre sans merci contre leur mère, une femme impitoyable et cruelle surnommée Folcoche. Un témoignage vital et incendiaire qui dynamite les conventions traditionnelles de la relation parents-enfants. Entre fiction et autobiographie, Hervé Bazin dresse le portrait d'une famille détestable et attachante bravée par le cri de révolte d'un enfant. "La haine, beaucoup plus encore que l'amour, ça occupe."

Nos spectacles tout public

Les fables de Lafontaine

Tout le monde croit connaître la Fontaine et ses fables… Dans cette lecture théâtralisée, Francescu Raffaëlli se donne pour objectif de le faire redécouvrir à tous ses publics, car il serait vraiment dommage de croire que le fabuliste ne s’adresse qu’aux plus jeunes enfants !

Quand je serai grand, je serai… de Coraldine Zaïna et Francescu Raffaëlli

Quand je serai grand, je serai… de Coraldine Zaïna et Francescu Raffaëlli : Un spectacle pour petits et grands qui questionne les mystères de l’enfant que nous sommes tous restés.