Le temps des secrets de Marcel Pagnol

Distribution et adaptation : Antoine Séguin

 

Mise en scène : Elric Thomas

Lumières : Pierre Wendels

Musique : Charlotte Piera

Le jeune Marcel Pagnol poursuit ses vacances à la Bastide Neuve dans les collines du Garlaban mais « le temps passe et il fait tourner la roue de la vie comme l’eau celle des moulins » ; les jeux auxquels il se livrait avec son petit frère Paul ne l'amusent plus vraiment et son cher Lili doit maintenant travailler aux champs auprès de son père.

Marcel fait alors la connaissance de la fille d’un prétendu « grand » poète, Isabelle Cassignol, créature bien énigmatique qui sera à l’origine des premiers émois amoureux de notre jeune adolescent qui en viendra même à trahir – provisoirement – l’amitié qu’il porte à Lili. Puis s’annonce le mois d’octobre et avec lui, l'heure de la rentrée des classes. 

Marcel, jeune boursier, abandonne son école communale du chemin des Chartreux pour entrer en sixième au lycée Thiers de Marseille. Il n'est plus le fils de « Monsieur Joseph » mais un élève parmi tant d'autres qui va devoir s’habituer aux nouvelles règles du secondaire, avec ses multiples professeurs, ses pions, ses externes, ses internes, ses camaraderies et ses rivalités… 

16h30 le 14 à Monteignet

20h30 le 15 à Veauce

20h30 le 13 à Monétay

20h30 le 14 à Marigny

le temps des secrets.png

Le Temps des secrets est une source de jouvence et une ode à l’enfance et à l’adolescence. Le porter à la scène sous la forme d’un monologue s’impose naturellement, tant le théâtre est inhérent à l’oeuvre de Pagnol, fin connaisseur de l’âme humaine. Il s’agit ici d’une confidence qui prend petit à petit des allures de conte, dans la tradition des veillées d’autrefois, où l’on se transmettait les histoires de familles.

Marcel Pagnol, sous les traits d’Antoine Séguin, revient sur les lieux de ses vacances, pour se replonger dans les paysages qui lui sont chers. Il se souvient des épisodes heureux qu’il déroule avec enthousiasme et qui, mis bout à bout, forment une fresque pittoresque et touchante… Ces souvenirs se font bientôt confidences, dans un rapport complice avec les spectateurs, témoins de cette tranche de vie partagée.