Le médecin malgré lui de Molière

Distribution et mise en scène :

 

Sganarelle, mari de Martine : Bernard Lefebvre

Martine, femme de Sganarelle : Hélène Robin

Monsieur Robert, voisin de Sganarelle : Frédéric Morel

Valère, domestique de Géronte : José-Manuel Saraiva

Lucas, mari de Jacqueline et domestique de Géronte : Olivier Bruaux

Géronte, père de Lucinde : Joseph Dekkers

Jacqueline, nourrice chez Géronte et femme de Lucas : Laëtitia Leloutre

Lucinde, fille de Géronte : Julia Beauquesne

Léandre, amoureux de Lucinde : Remi Picard

 

Metteurs en scène : Bernard Lefebvre et Hélène Robin

Le médecin malgré lui.jpg

Sganarelle veut-il battre sa femme ? C’est elle qui se venge, et voilà notre bûcheron devenu médecin malgré lui pour éviter les volées de bois vert. 

Comme souvent, Molière, en attaquant la médecine, dénonce le charlatanisme, se moque de la crédulité… et critique une certaine religion. Et c’est sans doute pour cela que Le Médecin malgré lui est une de ses plus belles et riche farces.

Montrer l’Homme à l’Homme et lui montrer combien ses travers sont éternels et risibles, tendre un miroir au spectateur, le toucher par le rire ou l’émotion face à des être vivants et  si actuels, des personnages incarnés et non des fantoches, des hommes et des femmes, enfin, tels qu’ils sont dans leur drôlerie et leur humanité.